Mes problèmes de genoux #2

Bonjour la compagnie,

Aujourd’hui je vous ai fait un article plus personnel, sur la santé, plus précisément sur les genoux. Même si ce n’est pas votre type d’article, il ne pourra que vous apportez un savoir supplémentaire 😉 C’est parti !

Donc dans ce premier article je vous parle de mes genoux, plus précisément sur des problèmes de rotules. Sachez que la plus part des femmes, ados, jeunes filles sont touchées par cette « anomalie ». En soit ce n’est pas forcément grave si vous ne ressentez aucune douleur, aucune gêne.

Je ne suis en aucun cas médecin ou quoi que ce soit, mais je vous livre ce que l’on m’a appris, mon vécu, ressenti, durant presque 4 ans. Donc si vous avez des questions n’hésitez pas car je n’écris pas tout, sinon l’article ferais 20 pages ^^ et vous me direz pourquoi cette photo ? parce que j’ai laisser tomber les talons le jour où j’ai eu ces problèmes car c’est très mauvais pour les genoux, d’autant plus quand on a des problèmes. Depuis peu je commence a en remettre mais bon…

Tout d’abord j’ai eu mal aux genoux depuis toute petite, et ça c’est aggraver avec le temps. Jusqu’à mes 22 ans j’avais « seulement » des douleurs, des blocages, quand même assez douloureux, et c’est fin décembre 2013 que les problèmes ont commencés. En faisant simplement mon ménage, en posant le pied par terre, mon genou a sauté, ce qu’on appelle une subluxation (je vous explique plus bas ce que c’est), je me suis donc affalé par terre. Ne sachant pas ce qui m’arriver et en entendant le craquement je me suis dit que je m’étais casser le genou, je n’arrivai plus à marcher. Mais avec ma fierté je ne voulais pas aller aux urgences alors j’ai attendu 30min et n’arrivant toujours pas à marcher, direction les urgences. Vous devez savoir que si ça vous arrive, la rotule doit bien s’être remis en place – ne vous inquiétez pas vous le verrez si elle est en place ou non -, vous devez immédiatement tendre votre jambe, car plus vous attendez plus le genou vas refroidir et vous allez avoir du mal à retendre la jambe, et donc à marcher.

Donc direction les urgences, attente qui semblait durée une éternité. Je vois le médecin qui m’ausculte et m’annonce la situation, donc la rotule est sorti de son axe sur le côté externe et c’est remise en place toute seule, subluxation. Alors direction les radiographies, en fauteuil roulant, pour voir si un épanchement n’a pas eu lieu dans le genou, ce qui peut arriver si la luxation est très grave. Moi il n’y avait pas grand chose. En comparaison un ami qui avait 1L ils ont dû donc drainer le liquide. Résultat repos et atèle fémoro-patellaire (celle où il y a le trou pour la rotule et un renfort sur le côté pour que la rotule ne parte pas, ne vous faites pas avoir par la pharmacie, il ne faut pas une genouillère).

Donc repos passé, ça aller, et 3 mois plus tard, en mars 2014, à nouveau subluxation du même genou, en faisant aussi mon ménage, donc la direct je tend la jambe et prends l’atèle. Je ne suis pas aller aux urgences, ce qui n’est peut-être pas très bien car comme je vous disais un épanchement peut se faire, mais mon genou n’étais pas trop gonflé je me suis dit que ça irait. Donc un peu de repos et ça aller mieux. Parce que bon aller aux urgences pour patienter des plombs et qu’on vous dise la même chose que la première fois…

J’en ai eu marre de tout ça. A l’époque je faisais de la boxe française, et je demandais aux autres de ne pas mettre de coups dans mon genou, ce qui était quand même problématique dans un sport de combat avec les jambes. Du coup en 2014 j’ai pris rendez-vous avec un médecin du sport à St-Etienne (42), le Dr Arnaud Revelli, j’avoue avoir été énormément déçu par ce médecin. Je n’ai rien contre lui, mais il n’a pas su détecter le problème correctement. Il m’a donc dit que ce n’étais pas assez grave pour opérer qu’il fallait que la rotule se luxe énormément de fois. Il m’a donc prescrit du kiné avec musculation des quadriceps… j’ai donc fais du kiné, qui n’a servi à rien car en plus du diagnostic fourni, le kiné n’étais pas mieux…

J’ai donc abandonné le kiné quelques mois plus tard. Tout aller « bien » pendant environ 1 an, malgré toujours les mêmes douleurs et ma peur que la rotule saute à nouveau. En juin 2015 , cette fois-ci je me suis faite une légère subluxation du genou mais cette fois du droit… comment dire, vous la sentez là ma colère !

Donc fin 2015 je recherche un peu sur internet les spécialistes des genoux situés à Lyon. J’en trouve deux que beaucoup de forum recommande, le Dr Barba de la Clinique du Parc et le Dr Dejour de la Clinique de la Sauvegarde. J’avais donc pris rendez-vous avec les deux, préférant cette fois avoir deux avis.

Janvier 2016 :

Fin janvier 2016 direction Lyon pour voir les spécialistes. Premier rendez-vous avec le Dr Nicolas Barba (Clinique du Parc). Il regarde toutes mes radios, fait ses « tests » sur moi, et bilan : dysplasie modéré des deux hanches, un genou valgum (les deux genoux se touchent alors que les chevilles sont écartées.), et une dysplasie franche fémoro-patellaire…, de plus, rétractation considérable des deux quadriceps (muscles sur la cuisse qui sont trop tendus), ainsi qu’une légère rétractation des ischio-jambiers (muscles sous la cuisse trop tendu aussi) à gauche. Donc il prescrit une autorééducation quotidienne pour travailler l’étirement des quadriceps, autorééducation accompagnée par un kiné bien sûr. Ne faites jamais une rééducation seul sans l’avis d’un spécialiste. Chaque problème est différent et nécessite l’avis d’un spécialiste.

Étant satisfaite de cette conclusion, je décide de ne pas aller voir l’autre médecin. Si vous pouvez-vous éviter de dépenser une somme astronomique, faites le, car c’est des cliniques privés, alors les prix sont élevés.

Donc en ce qui concerne mes problèmes, les subluxations, plus techniquement l’instabilité fémoro-patellaire, un scanner avec mesure de la TAGT doit être passer 2 mois plus tard.

Si vous voulez en savoir plus sur les étirements rendez-vous sur un autre article que j’ai fait en septembre 2016 http://blog.anj-elle.fr/problemes-de-genoux-tta/

Mars 2016 :

Donc me revoilà après deux mois de rééducation, le spécialiste vois une légère amélioration de ma raideur ^^ en même temps je faisais des étirements quasiment tous les jours sans exceptions. Pour se soigner il faut s’en donner les moyens 😛

Retour à la clinique pour passer le scanner. Alors en ce qui concerne la TAGT, c’est en fait la mesure de la distance entre la tubérosité tibiale antérieure et la gorge de la trochlée (je sais ça ne veut rien dire pour nous). Cette distance TAGT mesurée en extension du genou est anormalement élevée à partir de 15 mm (selon le Dr Barba). Une TAGT normale étant de 12 mm.

Alors la TAGT de mon genou gauche étant de 22 mm et celle du droit de 16mm, l’importance est immense. Ce qui signifie que ma rotule n’est pas centré dans le genou, qu’elle est basculé sur le côté. Après ces examens il retrouve aussi une rétractation importante des ailerons rotuliens externes. Que je vous explique, plus les ailerons externes sont tendus et plus la rotule est tiré vers l’extérieur du genou, donc plus le risque que la rotule sorte de son axe est élevé.

La TAGT étant énormément élevé, il préconise une opération du genou gauche, une ostéotomie de médialisation de la tubérosité tibiale antérieure, ainsi qu’une section de l’aileron externe. En résumé on refixe la rotule dans l’axe et on sectionne l’aileron externe pour le détendre. Plus en détail, on découpe la partie du tibia où se situe le tendon, qui lui est relié à la rotule, pour replacer ce morceau de tibia dans l’axe du genou, os fixait par deux vis.

Donc pas d’opération pour le genou droit, dans tous les cas on opère pas deux genoux en même temps, car c’est impossible pour la rééducation avec ce type d’opération. Alors opération du plus grave, le genou gauche, prévu au 9 mai 2016.

En attendant je continu quand même la rééducation chez le kiné mais je décide de changer de kiné car je ne le trouve pas compétent. Celui qui me suit à présent depuis avril 2016 à aujourd’hui (avril 2017), donc 1 an, est vraiment génial, il est très compétent en plus d’être marrant et donc de détendre l’atmosphère quand on sort d’une opération lourde comme celle-ci. Si vous êtes sur Le Puy-en-Velay je vous le conseille, pour quoi que ce soit comme problème, c’est Antoine Digonnet (2 Rue Henri Dunant, 43000 Le Puy-en-Velay / 04 71 09 49 42). Tous les kiné me faisait me muscler les quadriceps alors que j’étais énormément musclé et ce qui me manquer c’était des étirements.

Jour J le 9 mai 2016 – Opération :

Opération du genou le 9 mai 2016, je reste 4 jours à l’hôpital, avec un drain (car l’opération saigne beaucoup), de la glace pour mon genou (et aussi des petits pois surgelés 😂), car franchement c’est indispensable, quand c’était fondu, j’ai cru que j’allai mourir. Pour éviter de faire des phlébites, astuce de mon super kiné, il faut bouger le pied, faites des pointes et inversement ramener la pointe de pied vers vous, et faites ça le plus souvent possible (que ce soit à l’hôpital ou après). Je dois avouer que pour moi l’opération c’est super bien passé, à l’hôpital je n’avais pas mal, je n’ai pas eu besoin de morphine. Le réveil c’est bien passé, même si ce n’est pas agréable d’être shooté comme ça, et de rien voir parce que étant myope interdit d’avoir les lunettes. Je me rappel que dans la salle de réveil, une dame avait envie de vomir, et un monsieur qui n’arrivait pas à se réveiller alors les infirmiers lui donner quelques claques. Ce n’est pas pour vous faire peur, moi tout c’était bien passé 😉

Bon a l’hôpital ça aller mais en rentrant chez moi, c’était juste l’horreur au départ. J’ai pris trop d’anti-douleur donc j’ai été malade, j’étais en stress, donc j’ai vomi. Après est venu les hématomes, j’en ai eu beaucoup par rapport à d’autres personnes, et je vous dis pas pour enfiler les bas de contention la douleur… c’était pire que tout.

Si vous voulez en savoir plus sur les hématomes, les cicatrices rendez-vous sur un autre article que j’ai fait en septembre 2016 http://blog.anj-elle.fr/problemes-de-genoux-tta/

Donc je suis resté 2 mois et demi en arrêt parce que j’ai mis du temps à m’en remettre, j’avais peur que la cicatrice s’ouvre, de me faire mal, du coup je restreignais mes actes. Mais il faut que vous ayez confiance en vous, et surtout en votre kiné (et au chirurgien) qui est le plus adepte à vous dire si vous pouvez ou non faire plus d’efforts. J’ai gardé les béquilles pendant 4 mois environ car mon genou n’était pas assez solide. J’ai fais du kiné pendant 8 mois, donc voyez comme ma rééducation a été longue… 😛

  • J+2 après opération

1 an après

Aujourd’hui je continu toujours l’autorééducation en salle de sport, je reprends ce que le kiné me faisait faire. Mon genou n’est pas encore tout à fait guéri, je pense que les vis n’aident pas vraiment. J’ai toujours l’hématome derrière le genou, enfin ma peau c’est pigmenté, elle est devenu plus foncé… (donc ne faites pas comme moi et protégez-vous bien du soleil).

J-7 avant la prochaine opération 

Donc opération ce lundi 10 avril 2017 pour enlever les vis du genou gauche et on opère le genou droit, seulement la section de l’aileron rotulien externe pour le détendre.

Je vous ferai un autre article car j’ai aussi des problèmes aux hanches. Oui oui je sais je suis vieille avant l’heure 😛

Je vous embrasse et j’espère que cet article vous aura été utile.

N’oubliez pas si vous êtes une maman ou un papa, surveillez bien votre fille (surtout lors la croissance car c’est là que le problème se créer), et n’hésitez pas à consulter des bons spécialistes, pas des médecins généralistes. Et si vous êtes une ados et que vous avez des douleurs parlez-en à vos parents, ils seront compréhensif, ne dites pas que vous avez lu ça sur internet, mais dites leurs que vous avez mal et que vous voulez voir un spécialiste (et au pire parler de ce que vous appris sur le net pour les convaincre). Plus tôt c’est pris en compte et mieux c’est.

Et n’hésitez pas si vous avez des questions contact@anj-elle.fr ou dans les commentaires

XOXO

Laisser un commentaire